Journal de Marche N°95 – du 1er au 14 juin 2019

Journal de Marche N°95 – du 1er au 14 juin 2019

Un Journal De Marche cette semaine qui vous est livré en retard avec des excuses mais de bonnes raisons. En effet la séquence des quinze derniers jours a été d’une intensité habituelle mais légèrement plus chargée. À commencer par Bratislava en Slovaquie avec la séance plénière de l’Assemblée Parlementaire de l’OTAN, des rendez-vous gouvernementaux avec le Premier Ministre et le Ministre des comptes publics, des auditions passionnantes en commission de la défense et des forces armées…

S’en sont suivis, dans un premier temps, un voyage de cinq jours au Kazakhstan, à Astana la nouvelle capitale, afin de contrôler le déroulement des élections présidentielles et rencontrer députés et sénateurs, puis à Almaty, la capitale historique pour y rencontrer étudiants et professeurs de l’Université nationale qui a conclu un partenariat avec la Sorbonne et l’Alliance Française.

Contrairement aux idées reçues, un voyage comme celui-ci ne sont pas des vacances même s’il se fait pendant un week-end de Pentecôte, tandis que le retour se fait en immersion immédiate dans le quotidien d’un élu.

Ainsi jeudi matin a été consacré aux cérémonies pour l’hommage national rendu aux morts pour la France en Indochine, l’après-midi au nouveau maire de Bagnols-en-Forêt, le soir avec le Préfet et le Directeur Départemental des Finances Publiques afin de préparer la réorganisation réseau Direction Départementale des Finances Publiques du Var mise en oeuvre par Gérald Darmanin et la mise en place de la promesse du Président Emmanuel Macron de créer maisons France service dans chaque canton.
Le vendredi matin consacré au sous-préfet afin de poursuivre cette idée mais aussi un tour d’horizon des dossiers de l’arrondissement avant un retour à Paris pour siéger en hémicycle jusqu’à 2h15 du matin et achever les débats de la loi «Mobilités».

Ainsi me voici donc en séminaire toute la journée avec mes collègues du groupe MoDem en train de rattraper mon retard et ne pas vous faire attendre plus longtemps…

À la semaine prochaine,