Journal de Marche N°85 – du 30 mars au 5 avril 2019

Journal de Marche N°85 – du 30 mars au 5 avril 2019

Passer la fin de semaine dernière à Kyiv, en Ukraine, pour une mission de contrôle des élections présidentielles sous l’égide de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) au titre de mon siège au sein du Conseil Interparlementaire Ukraine-OTAN (UNIC) fut une expérience très enrichissante.

D’abord en découvrant la méthode très normative de cette institution grâce à un cadre de contrôle impératif, très élaboré et très strict, permettant un véritable examen. Ainsi, avec mon binôme Hristo GADZHEV, Député Bulgare, nous avons contrôlé quinze bureaux de vote dont l’ouverture et la fermeture de celui situé au cœur de l’hôpital du SBV, le service du renseignement ukrainien.

C’est ce qui, ensuite, est à mettre au titre des bonnes expériences de ce déplacement puisque cela m’a permis de découvrir que ce pays installait des bureaux de vote dans tous les hôpitaux afin que toute personne hospitalisée puisse exercer son droit démocratique : à méditer.

Autre enseignement que celui des urnes mobiles attribuées à chaque bureau de vote avec une liste très précise, dressée à l’avance et contrôlée, des personnes ne pouvant absolument plus se déplacer: handicapés, personnes âgées très diminuées. Ainsi, accompagnée de deux assesseurs et de deux policiers, l’urne va faire du porte à porte pour recueillir ces quelques votes. Croyez-moi, il s’en dégage à ce moment là un lien social très puissant.

Le reste de la semaine s’est déroulé entre restitution du grand débat, passage en commission de la défense et en commission des affaires économiques afin de monter au créneau sur la proposition de loi dite 5G.
Ces questions de cybersécurité et de cyberdéfense sont aussi au menu de la fin de semaine, qui comme souvent depuis septembre, s’exécutent à l’Ecole Militaire en compagnie des 39 autres auditeurs de la session nationale de souveraineté numérique (session cyber). Cette fois-ci, les deux jours d’immersion ont été consacrés à la gestion de crise avec des exercices et surtout l’examen approfondi, sous le sceau du «confidentiel défense» auquel notre groupe est habilité, d’une attaque venant d’impacter un groupe important.

Permettez-moi de conclure par une réaction en soutien au travail de fond accompli par Jean Paul Delevoye sur la réforme des retraites et de sa capacité à avoir élaboré son travail avec le maintien des syndicats à la table des négociations.

PMK