Journal de Marche n°158 – du 27 novembre au 4 décembre 2020

Journal de Marche n°158 – du 27 novembre au 4 décembre 2020

Cette semaine s’achève sur la disparition de Valéry Giscard d’Estaing qui nous offre – dernier trait de génie de sa part – l’occasion dans ces temps troublés de regarder en arrière pour mesurer combien des transformations mal accueillies au moment où elles sont présentées, peuvent se révéler visionnaires. 

Visionnaire c’est sûr, Valéry Giscard d’Estaing l’était. Moderne aussi et pétri d’une rare intelligence qui le plaçait toujours au-dessus.

Au service permanent de la France et de l’Europe, il a donné à cette dernière l’avènement du couple franco-allemand essentiel à sa survie, sa réussite.
 

Fondateur de la famille centriste et libérale, il a durablement inscrit sa marque dans le paysage politique national.

Sa vision juste de notre société et de ses aspirations le plaçait dans le vrai, y compris probablement lors de son mea culpa d’avoir créé le regroupement familial et l’analyse qui s’en est suivie sur la politique de l’immigration.

Les différents hommages et documentaires diffusés à son sujet sont une bonne occasion de s’en convaincre.

Avant qu’elle ne soit endeuillée par cette nouvelle, la semaine était riche en dossiers de fond se penchant sur des préoccupations fortes et réelles de nos concitoyens : la laïcité avec le comité d’Histoire de Sciences Po, les radicalisations avec la Task Force des jeunes de l’IHEDN, le maintien de l’ordre avec la Commission d’enquête parlementaire devant laquelle Manuel Valls, Laurent Nunez et Eric Dupont-Moretti sont venus témoigner…

Enfin et je n’en suis pas peu fier, nous avons aussi pu organiser une réunion entre le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, les producteurs de céréales, notamment de blé dur du Var, de Provence et d’Occitanie ainsi que les plus hauts responsables des quatre usines de pâtes et semoule de notre région, concernés par la réduction des surfaces de terre consacrées à ces cultures, afin de coopérer à la construction d’une réponse efficace.

Le retour en circonscription étant consacré comme chaque semaine en ces temps de confinement à la rencontre des élus…