Journal de Marche n°148 – du 1er au 19 septembre 2020

Journal de Marche n°148 – du 1er au 19 septembre 2020

a reprise des travaux parlementaires est plus dense que jamais. D’abord parce qu’il nous appartient de mettre en oeuvre le Plan de Relance, qui peut être comparé au Plan de Reconstruction d’après guerre, en plus des textes inscrits à l’ordre du jour de la session comme la très importante Loi ASAP, loi d’accélération et de simplification de l’action publique.

Ensuite parce que je me suis vu confier la vice-présidence de la commission d’enquête relative à l’état des lieux, la déontologie, les pratiques et les doctrines de maintien de l’ordre présidée par mon collègue Jean-Michel Fauvergue qui s’était illustré en créant le RAID, laquelle commission dispose de six mois pour rendre ses conclusions. Enfin parce que l’on m’a demandé en sus de participer aux travaux de la mission d’information sur le thème « Bâtir et promouvoir une souveraineté numérique nationale et européenne »en raison des connaissances acquises sur la question de la cybersécurité au sein de la sous-commission des tendances technologiques de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN dont je suis le rapporteur, comme à l’issue de la première session nationale de cybersécurité de l’IHEDN et de l’INHESJ.

Tout cela en plus du rapport budgétaire des Anciens Combattants et de la Mémoire qui m’a été confié pour le quatrième exercice consécutif.
Cette activité se voit complétée par une action de terrain qui elle aussi a redoublé d’intensité. D’abord afin de poursuivre les rencontres avec la centaine d’entreprises qui avaient répondu au questionnaire élaboré par le groupe MoDem que nous avions adressé pendant le confinement, et celles avec lesquelles nous avons collaboré depuis à la Résilience. Ensuite parce qu’il nous appartient de mettre en oeuvre avec les collectivités, les organisations professionnelles comme la CCI, l’UPV, et les chefs d’entreprises ce Plan de Relance, en plus des visites de terrain dans le cadre de mes différentes missions.

Ainsi avec toujours autant de passion et d’énergie je me consacre sept jours sur sept au mandat qui m’a été confié, pour moitié au Parlement, pour moitié sur notre territoire.

Avec le plaisir de vous retrouver tous pour une nouvelle saison.

Bien à vous,